Kunitachi

KUNITACHI

À 30 minutes du centre de Tokyo, la ville change de visage.

Les écrans géants cèdent leur place à un silence rarement troublé par quelques passants. Le seul taxi que j’aperçois date des années 1990. J’oublie le rythme effréné de la ville pour quelques dizaines de minutes.

Ici le temps s’emble s’être arrêté.

J’ai décidément bien fait de ne pas tourner à gauche, vers la gare et ses trains réguliers pour Shinjuku.

Les rencontres sont rares mais la lumière baisse, les minutes sont donc bien les mêmes ici, elles sont simplement plus humaines.